samedi 13 mai 2017

#Haiti : Le président Donald Trump adopte la stratégie de la diplomatie d’affaire de @LaurentLamothe.-

#Haiti : Le président Donald Trump adopte la stratégie de la diplomatie d’affaire de @LaurentLamothe.-

« … je vous le dis en vérité, aucun prophète n’est bien reçu dans son pays ». l’Évangile de Luc (4 : 24).

Pendant son séjour au Ministère des Affaires Etrangères, Monsieur Laurent Lamothe a introduit le concept diplomatie d’affaire en Haiti. Contrairement aux mensonges de ses détracteurs, il a ajouté seulement 8 personnes dans la diplomatie haïtienne [ à savoir 28 nouvelles nominations (-) 20 diplomates rappelés = 8 ].

Alors qu’en un an (1) seulement, le Président provisoire de facto Jocelerme Privert a nommé 175 personnes dans la diplomatie haïtienne, Jean-Junior Joseph et tous ceux qui se prennent pour des observateurs critiques de la diplomatie haïtienne n’ont pas dénoncé l’administration Privert/Jean-Charles. Ils sont, sans doute, bénéficiaires de ces nominations excessives et sans aucune provision budgétaire.

Ceux qui critiquent encore la diplomatie d’affaire appliquée par le Premier Ministre Laurent Lamothe, près de 3 ans après son départ de la Primature, ne réalisent pas que toute la politique américaine de Donald Trump est basée sur l’approche “diplomatie d’affaire”; C’est aussi la stratégie de la Chine en Afrique.

“America first”, la diplomatie au service des intérêts économiques des Etats-Unis dans le monde, l’administration Trump est prête à tout remettre en question si les intérêts économiques des Etats-Unis sont piétinés. Au Canada, en février 2016, des responsables politiques du Québec ont appelé leur gouvernement à appliquer la diplomatie d’affaire pour sauver la compagnie canadienne aéronautique “Bombardier” face à ses concurrents “Boeing” et “Airbus". [ http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/464141/diplomatie-d-affaires ]

Depuis le départ du Premier Ministre Lamothe, on remarque l’absence d’idées modernes et/ou innovantes à la tête de l’Etat haïtien. On a assisté au retour de la gouvernance traditionnelle de dirigeants caissiers-payeurs qui se contentent de collecter des recettes, de les empocher ou de les partager avec leurs amis ou alliés politiques. N’était-ce l’arrivée du Président Jovenel Moise avec son projet #BANNANN de modernisation de l’agriculture, ce serait le règne total de l’obscurantisme. C’est la raison pour laquelle nous le supportons, vu qu’un groupe d’hommes et de femmes modernes peut facilement identifier les approches modernes d’un autre groupe.

Ainsi, ceux qui continuent de critiquer Laurent Lamothe et ses idées modernes ne font que le garder présent dans l’esprit des jeunes et des masses populaires qui ont vécu quelque chose différente quand il était Premier Ministre. Diriger un pays comme Haiti, avec tous ses problèmes, exige des idées modernes et innovantes, supportées par un carnet d’adresses riche en contacts au niveau national et international.


Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
12 mai 2017
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle
WhatsApp: 509-3686-9669
Enregistrer un commentaire