dimanche 30 octobre 2016

#Haiti — Sa w dwe konnen sou kanpay difamsyon kap fèt sou Konsila Orlando:

1- Yon sitwayen fè demach jwen jòb konsil. Li fè yon bann piblisite ak sa mache pwomèt moun bagay ki pa egziste epi pran radyo san otorizasyon.
Administrasyon rete administrasyon. Se pa tout bagay w ka fè andedan yon administrasyon.
2- Lè li rive nan pòs la li konstate bagay yo pa jan li te panse a, li tonbe akize tout kòlèg travay li yon fason pou moun li tap fè fo pwomès yo wè sepa li men se lòt moun ki reskonsab.
3- Nan mache pale, li al di bagay ki pa verite sou radyo atake yon seri anplwaye nan konsila san rezon jiskaske li rive sou mandan Senatè Beauplan. Yon moun ki nan diplomasi a lontan ki pa menm reskonsab koze administrasyon lajan. Misye menm rive akize madanm moun kite ede’l jwen djòb la.
4- Kontrèman ak sa yo toujou ap di, sepa fasil pou vole lajan ki nan konsila yo.
Tout kòb depoze labank chak jou. Fich depo yo dwe ale nan rapò. Leta santral ap swiv kont lan online.
Se sèl Pòtoprens ki gen dwa voye yon memorandom pou bay lòd dekèsman.
Yo mèt ap koupe kouran si Ministè a pa voye memorandom sa, w paka fè anyen.
Si leta santral gen difikilte, memorandum sa ka tann 3 oubyen 4 mwa avan li vini.
Anpil anplwaye konsila yo pase plizyè mwa san touche. Se pa yon djòb w ka fè si w pagen fanmi pou ede’w tann 3, 4, 5 mwa san touche.
5- Yon seri de moun ki gen anbisyon ap profite bagay sa pou chache pran kontròl Konsila-a. Yo ap manipile sitwayen sa nan alimante tout dezòd lap fè, di vye koze sou moun, atake fanm sou sex yo, fè sikile trak ak yon bann manti sou rezo sosyo yo. Tout fanm se bouzen, tout moun se vòlè, palmantè pagen dwa mete moun…
6- Men anpli nan moun sa yo kap sipòte atoufè sa gen ti dosye pèsonèl, bagay kite rive yo, ki pa kalifye yo pou reprezante peyi Dayiti. Epi tou yo pa konpetan. Atake moun jodia pou yo atake’w demen. Si jodia yap bay manti sou moun, gen dosye solid ki enplike yo nan de bagay grav ke yo ka itilize kont yo demen.
7- Gen anpil mesaj sou rezo sosyo yo kap akize di moun pa konpetan. Konpetans depann de ki sa wap fè. Pou evalye konpetans yon moun fòk w prezante ki travay li gen pou fè. Nou estime ke moun ki nan konsila yo pi konpetan ke travay yo bayo fè a. Diplomasi Aysyèn nan dwe devlope pou bay anplwaye konsila yo plis travay.
Volè, enkonpetans, bouzen, tout sa yo se pawòl pou kreye dezòd, destabilize konsila epi chache pran kontwòl li. Se tris deske se konsa yon seri de moun wè fonksyònman leta ak diplomasi peyi-a.

samedi 29 octobre 2016

Natalie B. Fourcand, une compétence rare dans la diplomatie haïtienne.-

Cette dame s’appelle Natalie B. Fourcand. Elle est responsable du Consulat d’#Haiti à #Orlando. Elle parle cinq langues vivantes : Créole, Français, Anglais, Espagnol et Allemand. Elle est aussi très dynamique avec des initiatives innovantes pour la diaspora haïtienne.
C’est avec tristesse que l’on observe une campagne de diffamation visant à assassiner le caractère de cette dame et de certains de ses collaborateurs. Même quand nous ne sommes pas personnellement concernés par ce complot malveillant, l’idée de justice qui nous guide provoque indignation et dégoût. L’administration publique ne peut pas fonctionner normalement sous la base de chantage et d’accusations mensongères. Ces genres de pratiques finiront par décourager les haïtiens de bonne foi qui veulent servir leur pays.
L’idée de justice doit commander toute action humaine.

jeudi 27 octobre 2016

#Haiti : Cap-Haïtien, le dysfonctionnement de la compagnie DIYITE et le leadership de Kelly C. Bastien.-

Plusieurs mois après que monsieur Kelly C. Bastien a opéré de nouvelles nominations dans l’administration publique dans le Nord du pays, des services publics se dégradent. C’est ce que nous signalent  plusieurs citoyens qui se plaignent de l’absence des bus Diyite. 

Même quand parmi ceux qui ont bénéficié de la “faveur” du “BOSS POLITIQUE” il y a des anciennes connaissances, on ne peut pas ignorer cet état de fait qui affecte le niveau de vie des enfants. On nous signale que la compagnie DIYITE n’offre plus de service aux écoliers. Les bus sont abandonnés dans un garage où les batteries sont dérobés, avec le risque d’être démolis. On se demande : quel est le niveau de responsabilité des nouveaux dirigeants dans cette crise? Pourquoi Kelly C. Bastien, si influent sous cette administration provisoire, n’a rien fait pour permettre aux enfants de jouir de ce service transport si important dans leurs activités scolaires?

Et, c’est là tout le problème avec le “Leadership Kelly Bastien” dans  le Nord, un département en lambeau. 

Entre l’intérêt privé et l’intérêt général, la politique de Kelly Bastien est basée strictement sur le premier. Il applique une technique simple de manipulation des besoins économiques et des aspirations personnelles de jeunes chômeurs désespérés qui se livrent à des excès de toutes sortes, les plus déshumanisants, pour prouver au “BOSS POLITIQUE” qu’ils méritent une faveur de type nomination dans l’administration publique, quelques billets de mille gourdes. 

Peu importe l’intérêt général : la qualité des services offerts à la population, l’impact des décisions sur le développement du Nord et les projets capables de faire du Nord un nouveau pôle de développement économique. Aucune idée, aucun programme, aucun plan, pas de bilan exhaustif, juste de la manipulation de pauvres jeunes déshumanisés, paupérisés, mutés en prostitués politiques pour le plaisir et l’objectif personnel du BOSS POLITIQUE KELLY C. BASTIEN utilisant l’Etat comme patrimoine privé. 

Sans le développement global du Nord allant dans le sens de l’interêt général, quel espoir pour ceux qui refusent de courber l’échine? Quel avenir pour ces jeunes compétents qui n’attendent qu’un cadre global capable de leur permettre d’évoluer avec leur capacité propre?

Les villes de province connaissent aujourd’hui des maires résidant à Port-au-prince. Ces derniers utilisent leur fonction dans l’unique objectif de pouvoir rencontrer des responsables de l’Etat central. Ces personnages visitent parfois leur commune, durant la fête patronale et dans quelques rares occasions. Ils utilisent leur ville natale pour accéder au pouvoir d’Etat, avoir le titre d’autorité élue. Pour se perpétuer au pouvoir, ils contrôlent leur communauté au moyen de groupes de jeunes  irrespectueux, souvent des déviants, des bandits auxquels ils accordent certaines faveurs et garantissent l'impunité. 

C’est le schéma classique de Kelly C. Bastien, une approche féodale que nous dénonçons.  Pire que les colons absentéistes, il n’a rien dans la colonie. Cette situation est inacceptable. Plus révoltant, il n’a même pas conscience de cette réalité. Le département du Nord a besoin de leader avec une conscience des besoins collectifs, de l’intérêt général. Pas de petits pédants jouissant de présomption de connaissance, incapables de prouver l’utilité de leur prétendu savoir. Car, la justification de toute présomption de connaissance est le résultat. Après dix (10) années de représentation au Parlement, le constat est catastrophique. De plus, on ne voit toujours pas de programme, ni de vision durant cette campagne électorale.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
27 octobre 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle

https://www.facebook.com/LeRecitHaiti/photos/a.10153417078189478.1073741826.170678274477/10155473319004478/?type=3

mardi 25 octobre 2016

#Haiti : LA FONDATION LOUIS G LAMOTHE AU SERVICE DE LA GRAND’ANSE.-

En effet, ce mardi 25 octobre 2016, à la première section de Anse du Clerck aux Abricots, des filtres à eau fabriqués pour rendre l’eau potable, ont été distribués à la communauté. L’ex-Premier Ministre Laurent Lamothe a fait le déplacement pour illustrer le maniement de ces filtres fournis par sa fondation. Au total, plus de 1000 kits vont être répartis dans la Grande Anse. De plus, des DCP et des matériels de peche seront alloués aux associations de pêcheurs des 9 communes côtières de la Grand’Anse, en vue de faciliter la reprise des activités économiques traditionnelles de la région.

lundi 24 octobre 2016

Tom Hayden, famed anti-Vietnam War activist, dies.-

By Max Blau and Joe Sutton, CNN
Updated 9:25 AM ET, Mon October 24, 2016
(CNN)Tom Hayden, a peace activist whose radical views helped spur the 1960s anti-Vietnam War movement, has died.
Barbara Williams, Hayden's wife, told CNN that her husband died Sunday night surrounded by his family at the UCLA Medical Center in Santa Monica, California.
Hayden, who served nearly two decades as a California state lawmaker, died from complications related to a stroke he had about 18 months ago, Williams said. He was 76.
"A political giant and dear friend has passed," Los Angeles Mayor Eric Garcetti tweeted. "Tom Hayden fought harder for what he believed than just about anyone I have known."
From journalist to activist
Hayden, born in 1939 in Detroit, first started publishing stories as a journalist during his teenage years.
In 1960, Hayden interviewed Martin Luther King Jr. during a protest of the Democratic National Convention in Los Angeles. It was a moment, he later wrote for CNN, that changed the course of his life.
"Gradually my journalism became advocacy, my advocacy turned to activism," he wrote.
Soon, he became a foot soldier in the civil rights movement. As an activist, he became a Freedom Rider, riding interstate buses into the heart of Georgia in defiance of segregation.
He later worked as a community organizer in impoverished parts of Newark, New Jersey.
Outspoken against the Vietnam War
In the early 1960s, Hayden, who studied at the University of Michigan, spoke out against the Vietnam War when he helped write a manifesto for the Students for a Democratic Society known as the Port Huron Statement. The document defined "young people as agents of social change and calling for participatory democracy," he wrote.
His opposition to the war grew, and he traveled to the Vietnamese capital of Hanoi several times as part of the antiwar movement. As the '60s passed, Hayden's role in a burgeoning antiwar movement grew, and the movement expanded to include a wide range of citizens, including members of the Black Panther party and conscientious objectors.
"The Vietnam draft got young Americans' attention like nothing before," he wrote. "White students in the North sensed in that moment what it was like to be a black student in the South."
But it also made him a target of the federal government, Hayden said.
"[The] state in the late '60s deployed 1,500 federal Army intelligence officers to surveil 100,000 Americans; another 2,000 FBI agents were dispatched to disrupt legal organizations and 'neutralize' protest leaders, myself included," Hayden wrote.
Convicted in the "Chicago Seven" trial
In 1968, Hayden was arrested and charged as one of the "Chicago Eight" for creating disorder outside the Democratic National Convention.
They were the first people to be charged under part of the 1968 Civil Rights Act that made it a federal crime to incite a riot across state lines.
When Hayden finally went before a jury, he would only do so with six other activists as the "Chicago Seven." The eighth defendant, Black Panther cofounder Bobby Seale, was sentenced separately after making repeated outbursts before a judge.
He and four other defendants were later convicted in February 1970. However, a federal appeals court overturned the convictions. He was later acquitted of conspiracy charges.
Hayden, who eventually married actress Jane Fonda, continued to speak out against the war until it ended.
Fonda, already an activist when they met, told CNN's Larry King in 2005 that Hayden gave her "context and strategy and a loving environment that helped me deepen my activism." They later divorced.
After the Vietnam War, Hayden lost several bids for statewide office, as well as the role of mayor of Los Angeles. In 1982, he was elected to the California State Assembly. A decade later, he won a state Senate seat and served for eight years.
After his political career ended, Hayden wrote several books, including ones on environmental and world affairs, adding to more than a dozen books he penned during his life.
His political activism continued all the way through this year's election. This past spring, Hayden wrote in The Nation that he initially supported Democratic presidential candidate Bernie Sanders for his potential to "legitimize democratic socialist measures, and leave an indelible mark on our frozen political culture," but later sided with Hillary Clinton.
Hayden's family, thanking those who have already expressed condolences, asked the public to respect their privacy Monday morning.

dimanche 23 octobre 2016

CNN - FactCheck.org : Une bonne idée pour la presse haïtienne.-

Factcheck.org de CNN : Une idée interessante que devrait suivre toute presse sérieuse, professionnelle et motivée par le souci d’informer et de contribuer au renforcement de la démocratie.
En Haiti, durant cette période électorale, la presse ne vérifie pas les faits; aucun reportage sur le passé des candidats, aucune confrontation avec leur bilan, les chiffres qu’ils avancent, la faisabilité ou le réalisme de leur proposition. Elle se contente de servir de caisse de résonance, de se laisser manipuler par le pouvoir en place ou par de puissants groupes d’intérêt qui manipulent dans l’ombre.
Exemple :
1- elle parle sans cesse de rapport de l’UCREF sans aller en profondeur, sans questionner l’enquête; elle le fait parce que c’est la position du pouvoir en place qui gratifie et/ou du secteur rétrograde de la bourgeoisie qui paie les factures. Elle ne fait pas de reportage sur le passé de Jovenel Moise, son parcourt, ses échecs, ses succès.
2- Rien sur les 10 années que Jude Célestin a passé à la tête du Centre National d’Equipement (CNE). Aucune information sur ses activités de 2011 à 2016. Est-il vraiment impliqué dans l’assassinat de Robert Marcello? A t-il réellement soustrait des matériels de CNE? Quid de son titre d'ingénieur? Est-il vraiment un père irresponsable qui abandonne une multitude de mères avec des enfants, sans ressources ni affection?
3- Aucune information sur la gestion de la Commune de Milot par Moise Jean-Charles durant les 12 ans qu’il l’a administré; On évite de parler de cet arrêt de débet sur la gestion de la Mairie du Cap-Haitien et dans lequel Moise Jean-Charles est indexé pour complicité de détournement de fonds avec preuves à l’appui. Que faisait-il au Palais National sous la présidence de René Préval? Quelle était son implication dans le programme CASH FOR WORK? Quel est son bilan au Sénat de la République? Quel était son niveau d’implication dans l’incendie massive des résidences d’opposants politiques le 17 décembre 2001 au Cap-Haitien?
4- Quel est le Bilan de Madame Maryse Narcisse au Ministère de la Santé Publique lorsqu’elle occupait le poste de Directrice générale? Comment a t-elle pu devenir un personnage de premier plan du Parti Fanmi Lavalas jusqu’à provoquer cette division entre la tête et la base du parti et actuellement une guerre ouverte?
Autant de questions restées sans réponse dans un pays qui se dit démocratique et où des journalistes sont fiers de l’exercice de leur métier.
Quand on peut pas innover, on doit pouvoir suivre la concurrence et s’adapter au modèle standard.
Je sais que les médias haïtiens, en majorité, font face à de grandes difficultés financières. Ils sont nombreux ceux qui ne peuvent pas faire mieux faute de moyens. Toutefois, les grands médias de la capitale devraient pouvoir financer des enquêtes et/ou des reportages approfondis, en vue de permettre aux citoyens de décider en connaissance de cause, non sur la base d’émotions ou de sensations fortes de type “les paroles de ce type me traversent” — comme celles de tous les tyrans d'ailleurs. Hitler avait secoué toute l’Allemagne avec sa théorie de la Race Aryenne; beaucoup d’intellectuels de Prusse s'étaient laissés traverser par ses idées folles.
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti // 22 octobre 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr // @reseaucitadelle

samedi 22 octobre 2016

Comme les dix plaies d’Egypte, la malédiction s’abat sur les protecteurs de Geilenfeld.-

[Photo: Roosevelt Romulus & Peter Detroy]
#Haiti : Le juge qui a remis en liberté Monsieur Michael Geilenfeld en avril 2015, en absence des jeunes plaignants qui se disent victimes d’abus sexuels de la part de cet américain responsable de l’orphelinat Saint-Joseph de Delmas 91 (Haiti), est mort subitement.
Au début de l’année, Peter Detroy, l’avocat américain de Monsieur Geilenfeld est décédé subitement lors d’une promenade dans l’Etat de Maine.
S’il reste à lever le voile sur les manoeuvres et les mensonges utilisés pour obtenir cette libération spectaculaire de Monsieur Geilenfeld en violation des droits des jeunes haïtiens qui avaient porté plainte, l’histoire retiendra que le juge Roosevelt Jean Romulus a rendu un jugement honteux, objet de ridicule aux Etats-Unis et ailleurs : Deux pages avec des questions superflues, stupides, sans aucun souci de rechercher la vérité sur les accusations de viol, d’abus sexuels sur mineurs, de traite d’enfants au profit d’une organisation pédophile internationale, de violence physique, de consommation de drogue, d’utilisation de faux documents d’immigration…
Cette décision en absence des plaignants reste une tache d’huile qui ne fait pas honneur à la justice haïtienne. Aujourd’hui, la Cour d’Appel de Port-au-Prince n’arrive pas à obtenir la présence physique de l’accusé pour sa déposition parce qu’il a quitté le territoire haïtien. Les multiples citations à comparaitre sont restées sans suite.
C’était tellement scandaleux, tellement honteux, que le Ministère de la justice décida en Mai 2015 de faire appel du jugement tout en sanctionnant le Commissaire du gouvernement (le procureur) qui avait siégé à l’audience.
On ne comprend toujours pas pourquoi le juge Roosevelt avait écarté l’ordonnance du juge d’instruction; pourquoi a t-il libéré un étranger qui fait l’objet d’accusations répétées de pédophilie - sept (7) scandales, pendant les 30 années qu’il a passé en Haiti.
Monsieur Geilenfeld qui était responsable d’un orphelinat pour petits garçons de rue en Haiti avait révélé au juge d’instruction Al Duniel Dimanche qu’il est un homosexuel, mais pas un pédophile. Plus tard, il utilisa cette affirmation sur son orientation sexuelle pour attirer la sympathie des homosexuels américains.
Le problème dans ce dossier, ce n’est pas l’homosexualité de Michael Geilenfeld, mais l’existence de preuves de liens entre son orphelinat et l’organisation pédophile NAMBLA (North American Man/Boy Love Association) qui fait la promotion de relations sexuelles entre adultes et enfants. Les membres de NAMBLA sont des hommes qui ciblent des petits garçons. Faut-il signaler que même les organisations d’homosexuels Américains prennent leur distance par rapport à NAMBLA qu’elles qualifient de pédophile.
“L’arc moral de l’histoire est long, mais il tend vers la justice” Dr Martin Luther King
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti // 22 octobre 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr // @reseaucitadelle
Lisez absolument :
Rappel sur le Dossier Michael Geilenfeld, accusé pédophile.-
Dossier #Geilenfeld : Le jugement dégradant pour la justice haïtienne.-

Pour un ex-Ministre Dominicain, la présence militaire de son pays en Haiti dérange.-

#Haiti, Quelle honte! Contrairement à @JocelermePrivert, un ancien ministre Dominicain des Affaires Etrangères pense que la présence de soldats dominicains en Haiti, dérange.-
L’ancien ministre Tolentino Dipp se prononce sur l’aide dominicaine.-
L'ancien ministre des Affaires étrangères Hugo Tolentino Dipp explique l’intransigeante attitude de certains secteurs d'Haïti concernant l'aide dominicaine. Toutefois, il estime que la façon dont les Dominicains ont introduit cette aide manquait de tacte, de délicatesse et de sens diplomatique compte tenu des relations entre les deux pays.
Il comprend que malgré les ruches qui ont surgi entre la République Dominicaine et Haïti, les autorités Dominicaines n’ont pas réfléchi sur les mesures et les précautions à prendre.
Il a demandé pourquoi des soldats ont eu à gérer cette assistance quand une commission de civils aurait pu faire le travail. Et si la présence militaire était nécessaire, ils devraient se présenter en civils et non comme des militaires.
Tolentino a déclaré que le gouvernement dominicain offre mal son aide à chaque fois qu’il le fait envers la République voisine. Même si selon lui, c’est une aide qui souscrivait dans un cadre d’une entente nationale et internationale, une aide attentionnée et généreuse envers la communauté haïtienne mais il doit s’assurer que cette aide se fait avec du style et discrétion sans toucher la batterie.
Tolentino a déclaré que la situation dominicaine-haïtienne doit être gérée avec tacte. On ne doit pas oublier qu’a cote de la délirante anti-haitianisme en République Dominicaine, des Haïtiens nourrissent aussi un anti-dominicanisme.
«Mais ce sentiment d’aversion ne reflète pas vraiment les sentiments des peuples Dominicains et Haïtiens, alors nous devons élever les relations au-dessus des des inimitiés", a déclaré Tolentino à ce sujet.
Tolentino Dipp croit que c’était un manque de la part du gouvernement dominicain d'envoyer des troupes en Haïti.

http://www.radiotelevisioncaraibes.com/nouvelles/haiti/l_ancien_ministre_tolentino_dipp_se_prononce_sur_l_aide_dominica.html

vendredi 21 octobre 2016

Pluie, inondation : Nouvelle situation d’urgence dans le Sud d’Haiti.-

Les cayes : Situation dramatique. Les orages et éclairs sont accompagné de pluies diluviennes. Le niveau de l'eau a sérieusement augmenté dans plusieurs zones et les Cayes sont inondées .... La population est très inquiète, appelle les autorités aux secours immédiats et à une assistance d'urgence ...

mardi 18 octobre 2016

Dorvilier critique l’aide dominicaine militarisée : « Sans profondeur en Histoire », Jean Monard Métellus irrité.-

Jean Monard Metellus persiste bêtement dans son analyse inconsistante. Concernant l’aide dominicaine militarisée qu’il qualifie de « spontanée », ce directeur d’opinion pro Privert réaffirme qu’il n’y voit aucun affront. A l’instar de l’Exécutif, il minimise les relations géopolitiques et les contentieux historiques entre Haïti et la République Dominicaine. L’ancien opposant de Michel Martelly étiquette de « faux nationalistes » tous ceux qui sont en désaccord avec le déploiement planifié des militaires dominicains sur le sol haïtien.
« Vous pouvez continuer à me lapider sur les réseaux sociaux, mais je reste croire que le débat sur l’aide dominicaine est un faux débat », a lâché ce journaliste-supporteur. Ce dernier, en se considérant être la cible des critiques émises par le professeur Fritz Dorvilier sur la question, reconnait avoir manqué le sens de l’Histoire.
En effet, ce sociologue très réputé a écrit ceci sans citer le nom de quiconque : « Il y a des Dirigeants politiques et des Directeurs d’opinion médiatique qui manquent le sens de l’histoire et de la dignité humaine, qui sont dans un matérialisme ventral. Contrairement aux Dominicains, les Vénézuéliens, les Colombiens, les Cubains, les Canadiens, etc. ne nous ont pas massacrés en masse, n’ont pas arbitrairement rendu apatrides des citoyens issus de notre Patrie, n’écrivent pas des livres pseudo-savants pour nous déshumaniser, n’enseignent pas la haine et le mépris culturels a leurs enfants a notre encontre. Le fait est que nombreux sont nos dirigeants politiques et directeurs médiatiques d’opinion qui manquent de profondeur intellectuelle, notamment en Anthropologie, en Sociologie, en Philosophie, en Littérature et en Histoire. C’est pourquoi ils ne savent pas ce que donner veut dire, versent dans des comparaisons absurdes, dans l’amalgame et dans la banalisation du mal. »
Yves-Narly Alexis

Problème de sécurité dans le Sud : Jocelerme Privert cherche t-il à justifier le retour des militaires dominicains???

[Video] #Haiti : Problème de sécurité dans le Sud : Jocelerme Privert cherche t-il à justifier le retour des militaires dominicains??? Oü sont passés Himmler Rébu et le DGPNH? Qui coordonne l’aide humanitaire? Si ce gouvernement ne peut pas assurer un minimum de sécurité dans le Sud, aucune garantie pour les élections avec cette équipe, il faudra le renvoyer. Après la destruction de la capitale haïtienne par un séisme en 2010 ayant emporté 80% de l’économie, la gestion était mieux qu’aujourd’hui. Jocelerme Privert et Enex JeanCharles sont-ils incapables de gouverner le pays? —
video
Haïti : un navire transportant de l’aide humanitaire fait demi-tour faute de sécurité.-
Des milliers d’Haïtiens massés surt le port de Jérémie pour recevoir l’aide apportée par un navire néerlandais. Mais le bateau a été contraint de faire demi-tour sans déposer les 35 tonnes de matériels et de vivre destinées aux victimes de l’ouragan Matthew. En cause : trop de monde, pas assez de mesures de sécurité et aucune organisation pour distribuer l’aide. Selon l’ONU, près d’un million et demi d’Haïtiens ont besoin d’une aide d’urgence, 175 000 personnes sont sans abri.
Source : Reuters

dimanche 16 octobre 2016

Ce qu’il faut retenir de l’intervention du Président De Facto Jocelerme Privert.-

1- Il existe dans le pays un petit groupe réduit composé de membres du secteur privé, des Président du Sénat et de la Chambre des députés qui participe aux décisions les plus folles de la Présidence jusqu’à cautionner l’arrivée de militaires dominicains en Haiti.
2- Après Moise Jean-Charles lors du débat du GIAP, Jocelerme Privert est le deuxième conseiller de l’ancien Président Rénel Préval à accuser leur ancien collègue du Palais National Jude Célestin de “déplacer vers d’autres lieux” les matériels du Conseil National des Équipements (CNE).
3- Monsieur Privert a une idée précise de l’endroit ou se trouvent les équipements du CNE. Mais, il n’a rien fait. Il préfère se plaindre comme le simple citoyen, impuissant.
4- Jocelerme Privert qui recommande des fausses enquêtes pour assassiner le caractère d’opposants politiques comme le candidat à la présidence Jovenel Moise, ne peut pas ordonner une investigation sur les “personnalités politiques” qui se sont approprié illégalement les équipements de l’Etat, exiger la saisie de ces matériels et l’arrestation des personnes fautives.
5- Contrairement aux multiples conférences de presse tenues quotidiennement à la Primature sur l’action du gouvernement dans les zones détruites par l’ouragan Mathieu, le gouvernement n’a rien fait pour aider les sinistrés : sans l’aide internationale, il est impuissant au point d’accepter n’importe quoi, de n’importe qui, à n’importe condition.
6- Monsieur Privert ne maitrise pas les notions géopolitiques. Il ne peut pas comprendre les sensibilités historiques qui entourent une présence militaire dominicaine en Haiti. Ce 15 octobre 2016, en présence d’un diplomate de la trempe de Ban Ki Moon, il a fait une piètre figure en termes de maitrise des nuances diplomatiques. Le Secrétaire générale de l’ONU qui n’a jamais accepté un contingent dominicain au sein de la MINUSTAH pour les mêmes raisons historiques évoquées aujourd’hui par les sénateurs haïtiens ne peut qu’avoir une idée négative de ce Chef d’Etat haïtien qui banalise la question.
7- Monsieur Privert a fait preuve de mépris vis-à-vis du peuple haïtien, en osant accuser tous ses concitoyens de pillage. De plus, il a profité de la présence de la presse internationale pour vanter les dominicains, trainer Haiti dans la boue jusqu’à affirmer que l’Etat haïtien est incapable de sécuriser 500 camions d’aide et d’équipements. A bien suivre ses déclarations, seuls des honnêtes dominicains peuvent sécuriser les équipements. Quel est le message envoyé aux entrepreneurs qui comptent investir en Haiti?
Jocerleme Privert ne parait pas assez lucide pour traiter des questions diplomatiques avec la République Dominicaine. Il est sous influence. Car, même quand Danilo Medina, le Président Dominicain veut d’aider, il est inconcevable qu’il décide un matin de traverser la frontière avec une quantité monstre de camions et d’équipements sans tenir compte de notre capacité d’accueil et de gestion de l’aide. Il pouvait entreposer son aide le long de la frontière puis les acheminer par quantité raisonnable. Monsieur Medina qui mène déjà une politique nationaliste identitaire anti-haïtienne a fait exprès d’envoyer tout, en un seul convoi, pour faire du spectacle, une belle publicité internationale, créer une dépendance en matière de sécurité en vue d’imposer la présence de son contingent militaire en Haiti. Heureusement que le peuple haïtien et des Sénateurs courageux ont compris la manoeuvre, pris le taureau par les cornes et mis un terme en tout cela.
Comme dit un vieux dicton haïtien : Zanmitay dire plis, lè chak granmou rete lakay yo.
L’acte posé par le Président de facto Jocelerme Privert ce 15 octobre — jour de l’invasion américaine exigée par le secteur Lavalas dont il est adhérent, rappelle cette déclaration de Jean-Jacques Dessalines : “Après tout ce que je viens de faire…si les citoyens ne se soulèvent pas, c’est qu’ils ne sont pas des hommes.”
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti // 16 octobre 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr // @reseaucitadelle

Les militaires dominicains ont déja quitté le sol haitien, assure le ministre Ruben Dario Paulino.-

Posted on 15 octobre 2016 by aladanel
SANTO DOMINGO, República Dominicana.- Le ministre de la défense, Rubén Darío Paulino Sem, a informé hier samedi 15 octobre, que les militaires dominicains envoyés pour sécuriser l`aide humanitaire dominicaine ont déjà quittés le sol haïtien.
Des parlementaires qui sont venus constater la présence des militaires dominicains dans un campement aménagé sur le site de la Marine Haïtienne avaient donné 24 heures à ces militaires pour traverser la frontière et rentrer chez eux.
Cependant, le chef des Forces Armées Dominicaines ont assuré que les militaires dominicains sont retournés dans leur pays parce que leur mission, qui était de protéger le convoi de plus de 600 véhicules d`aide avait pris fin mais n`avait rien a voir avec la demande des sénateurs haïtiens qui ont exigé le retrait des troupes dominicaines d`Haiti qui ont érigé un campement sur la base de la Marine Haitienne.
Le haut responsable des Forces Armées dominicaines a assuré aux journalistes de Acento.com.do qu`il n`y a plus de militaires dominicains sur le sol haitien en ce moment.
Pour le sénateur haitien, Jean Renel Sénatus, la présence de militaires dominicains portant des armes lourdes, va a l`encontre de l`orgueil et de la dignité du peuple haïtien.
Les Forces armées et la police dominicaines ont accompagné un convoi de plus de 500 véhicules d`aide humanitaire envoyée par le gouvernement dominicain pour assister la population haitienne dans les régions affectées par l`ouragan Matthew et ont réalisé un leur travail conformément aux recommandations du président Danilo Médina, a indiqué le ministre au reporter du journal en ligne acento.com.do