jeudi 31 octobre 2013

Cyrus Sibert compte porter plainte contre #JustinMetellus et Martin Pierre.

Je décide de porter plainte contre les citoyens #JustinMetellus et Martin Pierre pour diffamation avec conspiration contre ma personne.

mercredi 30 octobre 2013

Education-Nord : Griefs des syndicats d'enseignants et de la société civile

Nouvelle Crise au niveau de la direction départementale Nord de l'éducation.-

Griefs des syndicats d'enseignants  et de la société civile contre l'administration de M Justin Métellus 
  • Comportement non professionnel et revanchard contraire aux grands principes qui régissent la fonction publique qui sont La compétence, l'impartialité, l'honnêteté, le respect de la légalité.  
En effet depuis l'installation de M Justin Metellus, à la tête de la direction départementale Nord de l'éducation,  en septembre 2012, il n'a cessé d'utiliser les pouvoirs dont il dispose pour persécuter ceux qui, dans le temps étaient en désaccords avec lui ou qui critiquaient sa gestion lors de sa première direction. Pour preuve :
  • Transfert arbitraire, en octobre 2012, moins d'un mois après son installation, sur la base d'accusations politiques mensongères, notamment conspiration contre le gouvernement  en place,  de trois directeurs de lycée : Mme Maryse Pierre, M Abraham Louis Harry et M Jean Emmanuel Jasmin respectivement directrice  du Lycée Philippe Guerrier, directeur du lycée de Breda et directeur du lycée Duty Boukman.
  • Boycottage systématique des lycées Boirond Tonnerre et Jeunes filles du Cap-Haitien
  • Mise à l'écart du directeur du lycée et du censeur de la vacation PM au lycée Jean Baptiste Cinéas du limbe  (tous deux normaliens supérieurs) pour les remplacer par M Jean Georges un professeur frère de Arylex Jean son bras droit et le censeur par un ami
  • Les dispositions qui n'ont pas tenu compte des prescrits du manuel de gestion et qui sont à l'origine  des tensions soutenues au lycée Philippe Guerrier, lycée François Cappoix de limonade et lycée Duty Boukman  à l'école nationale  Charles Lebossé du Cap-Haitien, au BDS Cap II, au BDS de l'Acul du Nord, au BDS de Port- Margot ...
2.1- l'Administration de M Justin Metellus est caractérisée par l'arbitraire, le clientélisme et est  au service d'un projet politique personnel (remporter les prochaines élections sénatoriales).
2.2 Une administration fonctionnant en dehors des normes administratives et impliquant de personnes étrangères à l'administration.
 2.3 Les dossiers relatifs à la régularisation des statuts des professeurs qui ne sont pas encore nommés sont négligés.

3-Mauvaise  gestion de la correction des copies des examens du bac 2013 
Embauchage  parmi les correcteurs d'un nombre significatif de personnes non qualifiées qui n'enseignent pas  au niveau des classes d'examens pour la plupart (Joazil Euchariste, François Paulin, Durand Charles Edouard, François Gesper) ou qui ne sont pas enseignants pour d'autres (Raphael Tevna, Jean Péan …) pour  évaluer les copies des candidats du baccalauréat.
N.B Raphael Tevna correcteur de chimie, Durand Charles Edouard correcteur d'anglais, Joazil Euchariste correcteur de mathématiques, Jean Péan, François Paulin François Gesper, Marcellus Moïsnik correcteurs de physique, pour ne citer que ça.

4-Absence d'éthique
  • Menaces de toute Sorte, intimidations, injures graves sur les ondes de certaines stations de radio de la ville notamment radio télé venus envers les agents éducatifs qui osent critiquer les pratiques arbitraires du Directeur Départemental.
  • Le cas du suppléant Alexandre M Bien Aime qui avait engrossé une fille de 9e AF au lycée Philippe Guerrier est rétabli dans ses fonctions par le directeur départemental en dépit d'une décision administrative prise par le directeur d'alors, qui lui avait transféré à Port-margot 
  • Utilisation des services de repris de justice tant au niveau du Budexe qu'à la direction départementale. Gary Chery, Gonald Desir etc. 

5-Corruptions et Malversations
  • Quid des 8 millions de gourdes débloqués pour peinturer les lycées ? 4 millions au cours de l'année académique 2012-2013 et 4 millions pour la nouvelle année académique. Seulement 4 lycées des 23 que compte le département  ont pu bénéficier 100000 gourdes chacun. Il s'agit des Lycées Philippe Guerrier, Boukman, Breda et  Jean baptiste Cineas du limbe.
  • Où sont passés les kits scolaires envoyés pour les enfants ?
  • Pourquoi ouvrir un compte personnel  avec les fonds de la  DDN à la caisse populaire Fraternité du Cap-Haitien 
  • Nombreuses sont les écoles inexistantes qui grossissent la liste du programme psugo  et dont les bénéficiaires sont des alliés du directeur départemental (Charles Duna dont l'école serait à plaisance…
Propositions 
Pour nous il s'agit d'une crise conjoncturelle qui est nourrie par les attitudes belliqueuses, rancunières et provocatrices  de M Justin Metellus obsédé par la volonté de devenir sénateur de la république par tous les moyens. Ces  éléments sont incompatibles à la fonction de directeur départemental. En conséquence nous recommandons :
  • la mutation de M Metellus à un poste moins exigent que celui-ci
  • l'installation d'une personne plus à même  de servir les intérêts de l'éducation
  • Prendre les mesures susceptibles de corriger les nombreuses irrégularités à l'origine des protestations.

DOCUMENT PREPARE PAR DES ENSEIGNANTS DU NORD
ET QUI A ETE REMIS A UNE COMMISSION D'ENQUETE DU MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE.

Contradictions dans les déclarations de Martin Pierre contre Cyrus Sibert

Tande kontradiksyon nan yon deklarasyon ki vize detri Cyrus Sibert kap anpeche nèg yo vole ak fè moun abi nan depatman Nord :


Martin Pierre - kouzen Yvon Alteon - ki te enplike nan eskandal lajan asenisman nan lane 2012 epi kite tire yon jenn gason nan senti nan Saint-Raphael deklare:

1- Se pa yon bagay ki fèt an kachèt. 
(Men li te guen enformasyon an epi li pat jwenn moun pou'l bay li.)

2- Cyrus bay prezidan yon replik. 
(Kidonk, Cyrus anfas prezidan an)

3- Cyrus pa vle Justin. 
(Aloske depi yon lane se apati egzamen bakaloreya mwa jiyè 2013 nou komanse dekouvri misye pa serye. Se koripsyon ak zak abitrè.)

4- Martin Pierre kom chaje misyon te konnen sa lontan. 
(Yon deklarasyon ki fè de li premye moun pou yo rele nan kad yon ankèt.)

5- Atak la fèt depi semen pase. 
(Aloske se de atak lendi lap pale, epi li te di li guen enformasyon an nan week-end nan.)

6- W paka jwenn yon moun. 
(Aloske Martin Pierre di li se yon chanje misyon ki guen chèf yerachik nan Palè Nasyonal.)

7- Palè Nasyonal guen enformasyon an. 
(Pouki sa se pa reskonsab enformasyon Palè nasyonal, Lucien Jura, ki te pale nan laprès?)

8- Cyrus enstale yon direktè depatmntal ledikasyon. 
(Aloske lè sa Cyrus te Etazini)

9- Cyrus mete matyè fekal. 
(Nan yon Lice kote nèg ak zam Justin tap veye tout lannwit)

10- Justin ap fè yon travay korèk. 
(Aloske guen grèv nan yon pakèt lice nan depatman an.)

11- Cyrus joure patizan Martelly. 
(Aloske tout lenmi Prezidan an profite de akizasyon Martin Pierre pou atake Cyrus epi diabolize.)

12- Yo pa fouti manyen Cyrus Sibert. 
(W kwè yon nèg ki ta bay yon Prezidan gwosè replik yo paka mayen?)

13- Chèf yerachik se Max Victor nan Palè. 
(Al verifye pou'w wè si se vre) 

____________________

RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!

"You can fool some people sometimes, But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Dossier - Haïti-Observateur : La vérité a triomphé en faveur de Laurent Lamothe


Le propriétaire du journal Haiti Observateur, Leo Joseph, a pris l'engagement de publier dans son journal en ligne une déposition sous serment qui prouve qu'il avait difusé des informations mensongères concernant le Premier Ministre Laurent Lamothe et son ancien partenaire d'affaires, Patrice Baker, en échange d'un abandon des poursuites engagées  par ces derniers en 2012 contre lui devant des tribunaux américains.

 Lamothe et Baker ont poursuivi le journal en ligne suite à un article qui les avait accusés d'utiliser le gouvernement haïtien pour faire pression sur la Haitel , un réseau de télécommunications en faillite, pour qu'elle vende ses actifs en dessous de leur valeur marchande  à Nord Citadel, une compagnie d'investissements souhaitant investir en Haïti.


En échange de l'abandon de la poursuite, le journal en ligne a décidé de publier dans son intégralité une déclaration sous serment faite par Michael Charles , le fondateur et associé gérant de Nord Citadel, confirmant pour l'essentiel que les allégations contre M. Lamothe et M. Baker ont été entièrement fabriquées .

 

Citant des passages de l'affidavit (déclaration sur serment), Charles a réfuté les allégations du journal Haiti Observateur, selon lesquelles le premier ministre a été impliqué dans la promotion de la vente. " Ni Nord citadel ni moi-même, n'avions jamais reçu de pressions, de quelque nature que ce soit, de la part de M. Lamothe, ... ou de quelque autre personne liée au  gouvernement haïtien . "


La déposition sous serment indique également que M. Joseph a dénaturé les sources qu'il a utilisées pour la rédaction de l'article. Il a affirmé qu'il avait interrogé M. Charles , le citant comme la source principale de ses allégations à l'encontre du Premier ministre, tandis que selon Charles, ladite interview n'avait jamais eu lieu, admettant cependant qu'il avait eu seulement une conversation téléphonique avec M. Joseph sur l'heure et le lieu d'un éventuel entretien.


Dans un autre passage de cette déclaration sous serment, Charles dément que les affirmations de Joseph que, lui, Charles, ait été traité en prince en Haïti par des fonctionnaires du gouvernement haïtien dans leur tentative de sceller la vente de Haitel. Charles a déclaré: " Je n'ai jamais été en Haïti dans ma vie. "


Citant Charles comme source , l'allégation centrale de Haiti Observateur, était que le premier ministre avait exercé des pressions sur Nord Citadel pour que cette compagnie dépose un acompte substantiel pour l'achat de la Haitel et qu'ils avaient « convenu d'un prix d'achat de $25 millions , même si les actifs de la Haitel valaient environ 80 millions de dollars.

Dans la déclaration sous serment , Charles a nié avoir jamais fait ces fausses déclarations au journal Haiti Observateur de Joseph simplement parce que l'interview n'a jamais eu lieu.


Selon un haut responsable de la Direction Général des Impôts (DGI), "la vente de la Haitel n'a jamais eu lieu , au contraire compte tenu de la faillite de la société , elle sera mise aux enchères dans les prochains mois".


Le Premier Ministre Lamothe a longtemps expliqué que ni lui ni son ancien partenaire n'avait intenté l'action en justice contre l'Haiti Observateur de M Joseph pour obtenir une compensation monétaire.

Lamothe a déclaré qu'il s'est senti complètement justifié dans ces déclarations de départ.

"Parce qu'en acceptant de publier cette declaration sous serment qui prouve sans l'ombre d'un doute que nous étions sincères dès le début et que M. Joseph ne racontait que des mensonges, l'objectif du procès a été plus qu'atteint "


Dans un jugement rendu en Février par un tribunal du district américain de Miami, le juge avait estimé que le journaliste et le journal en ligne avaient agi avec malveillance en publiant l'article. L'affaire a été portée en appel et l'abandon des poursuites mettra un terme au processus .


D'autres documents présentés pendant le processus soulignent également que le Haïti Observateur a été financièrement lié au propriétaire de la Haitel et le journaliste peut avoir accepté d'écrire et de publier l'article en agissant de connivence avec Frank Cine, le propriétaire d'alors de l'entreprise de télécommunications en faillite.


Salim Sukar , l'un des avocats haïtiens du Premier ministre a fait remarquer que la «vérité a prévalu » et que « le rejet de l'affaire devrait servir de leçon à tous les journalistes qui doivent se soucier de vérifier les faits et de respecter les normes éthiques avant de publier des déclarations malveillantes ».

Source: Rick Bajandas

 ____________________


RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!

"You can fool some people sometimes, But you can't fool all the people all the time."
 (Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.) dixit Abraham Lincoln.  

mardi 29 octobre 2013

DOING BUSINESS 2014: HAITI CLASSEE 177 SUR 189 #businessinhaiti #cfi



____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Pour une réponse à la hauteur de l'offense.

Le gouvernement haitien doit donner un ultimatum à la république dominicaine exigeant la révision de leur décision injuste. 

 Une commission mixte dirigée par le ministre de la diaspora doit immédiatement :

1) mettre en place une politique de rapatriement du capital humain que représente notre diaspora et l'investir dans les travaux d'infrastructure et d'exploitation de nos gisements de pétrole et mines d'or,

2) Instituer Le Centre de recherches et de Commercialisation de nos métaux rares, en collaboration avec la Chine et le Japon.

3) fermer nos frontières avec la Dominicanie,

4) organiser l'Armée des Citoyens-soldats en collaboration avec le corps d'Armée de la Fédération Helvétique,

5) intensifier  à travers un accord bilatéral de Libre Marché , nos échanges avec le Vénézuela et Cuba. 

Nous devons poser des actes pragmatiques et intelligents et cesser de nous lamenter devant la sinistre orientation de la legislation dominicaine.

  Il nous faut  apporter une réponse à la hauteur de l'offense.  Nous en avons les moyens.  Je viens de les indiquer.  Il est tout aussi important, de témoigner notre indéfectible amitié au peuple dominicain,  renforcer notre diplomatie avec le pays voisin pour sensibiliser l'opinion publique de la gravité de l'erreur d'une poignée de petits politiciens dominicains contre leur propre peuple.

Dr.Keny Bastien
Pour une Haïti Souveraine et Prospère
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Les dirigeants aiment accuser les journalistes tenaces! En 2009, le ministre Exumé avait accusé Valéry Numa de liens avec la drogue.---

Le ministre de la justice, Me Jean Joseph Exumé, objet de sévères critiques de la part des associations de journalistes et de médias.--

De nombreuses associations de journalistes et du secteur des médias en Haïti ont vigoureusement réagi suite à l'agression verbale dont a été victime lundi le journaliste Valéry Numa de Radio Vision 200 (station privée de la capitale) de la part du ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Jean Joseph Exumé.

Alors qu'il était interrogé en direct dans une émission à forte écoute de la station sur le fait que seules des comparses étaient jusqu'ici écrouées dans le cadre d'un dossier de drogue, le ministre a fait savoir à l'intervieweur Valéry Numa qu'il pourrait lui aussi être interpellé, son nom étant cité comme l'une des personnes ayant reçu de l'argent dans le cadre du dossier. Il a en même temps déclaré qu'il ne croyait pas à l'implication du journaliste, mais qu'il a fait référence à des rumeurs le concernant juste pour lui expliquer qu'on ne pouvait pas procéder à des arrestations sur la base de simples rumeurs.

En référence à l'incident, l'Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH), l'un des principaux regroupements de propriétaires de médias du pays, a dénoncé "l'attitude indigne d'un responsable d'Etat qui lance une vendetta contre un membre de la presse ou contre toute la presse tenue pour responsable de ses erreurs ou du traitement inadéquat d'un dossier".

Dans un communiqué signé de son président, M. Jacques Sampeur, l'ANMH considère qu'aucun ministre, aucun fonctionnaire public, quel que soit son titre ne saurait mettre en question des acquis tels que la liberté de la presse et la liberté d'expression garanties par la Constitution et les Lois de la République.

"Les menaces du ministre de la justice contre le journaliste Valéry Numa vont- au-delà du confrère et pèsent sur la liberté d'expression, sur le droit et le devoir d'informer", estime l'ANMH.

Qualifiant de grotesque la sortie du ministre Jean Joseph Exumé, l'association de propriétaires de médias considère qu'elle envoie "un mauvais signal à l'opinion publique inquiète d'un état d'esprit de complot au sommet contre le reste de la société".

"L'ensemble de la corporation doit interpréter cette nouvelle menace contre la presse comme un message clair indiquant à chacun de nous que la liberté de la presse est une quête permanente, sa défense, un combat de tous les jours", conclut le communiqué de l'ANMH.

Les responsables de S.O.S Journalistes et de l'Association des Journalistes Haïtiens, MM. Guyler C. Delva et Jacques Desrosiers, ont eux aussi condamné les propos du ministre, appelant à des excuses publiques à l'endroit de Valéry Numa.

Intervenant mercredi matin en marge de la cérémonie d'ouverture à Port-au-Prince d'un colloque sur l'Etat civil et l'identification, le ministre Jean Joseph Exumé a expliqué qu'il n'avait pas voulu porter atteinte à l'image du journaliste. Il voulait tout simplement lui faire comprendre que les autorités ne peuvent pas mettre la main au collet de quelqu'un du simple fait que des rumeurs font référence à sa personne.

Le journaliste Valéry Numa a pour sa part annoncé avoir saisi un cabinet d'avocats pour obtenir réparation des préjudices moraux dont il a été l'objet. [jmd/RK]


http://ikaly.ht/haiti/2/1007-le-ministre-de-la-justice-me-jean-joseph-exume-objet-de-severes-critiques-de-la-part-des-associations-de-journalistes-et-de-medias.php

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Justice: Laurent Salvador Lamothe et Patrice Baker blanchis dans l’affaire Haïtel

Laurent Salvador Lamothe et Patrice Baker ont gagné le procès qui leur opposait au journal en ligne, « Haïti Observateur ». Les deux citoyens ont attaqué le journal en diffamation pour avoir publié un article accusant le Premier ministre, Laurent Salvador Lamothe, et son associé  d'alors, Patrice Baker, d'avoir voulu vendre la Haïtel à la Compagnie Nord Citadel pour  25 millions de dollars, alors que sa valeur réelle était de 80 millions de dollars américains.


Cet article avait aussi mentionné que Laurent Lamothe, le président de la République et quelques parlementaires influents, étaient de la combine et avaient fait pression sur M. Michael Charles, gérant de la Compagnie Nord Citadel basée à New York, pour que ce dernier fasse un dépôt de  10 millions U.S sur un compte privé en Haïti.

Lors d'une médiation tenue entre les deux parties le 28 octobre, elles ont convenu que les responsables du journal, notamment Léo Joseph devait rétablir la vérité en publiant l'intégralité des déclarations de Michael Charles, lesquelles devraient prouver que le journal avait menti et porter préjudice à M. Lamothe et M. Baker.

Les dépositions de Jehan Colimon et Michael Charles, témoins à décharge, qui font partie de la compagnie North Citadelle, devant le tribunal du « Southern district of Florida » ont prouvé que les informations autour de la vente de la Haïtel pour la rondelette somme de 25 millions de dollars, publiées dans les colonnes d'Haïti observateurs, le 15août 2012, sont archifausses.  

M. Colimon  a informé « le tribunal du Southern District of Florida » de s'être entretenu avec Léo Joseph, le jour de la parution de l'article, et l'avoir indiqué que les informations qu'il détenait de Franck Ciné étaient fausses et discréditaient « Haïti Observateur ». Aussi a-t-il expliqué que Léo Joseph lui a répondu : « vous devez me comprendre. Depuis la création de la Haïtel, Franck Ciné nous a toujours accordé des publicités. Quand nous avions eu des déboires financiers, il nous a toujours soutenus ». 

M. Colimon a, entre autres, déclaré, sous serment, : « Je me suis donc rappelé que, dans le courant de l'année 2008, quelque temps avant la publication de cet article, 20 mille dollars US ont graduellement été versés sur un compte personnel de Léo Joseph ». aussi soutient-il qu'il avait alors compris que Léo Joseph savait que les informations communiquées par Franck Ciné étaient fausses mais qu'il avait décidé, quand bien même, de les publier pour répondre aux bonnes grâces accordées par Franck Ciné. 

Source: Miami Herald

HPN,

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Les anti-Martelly volent au secours de Justin Métellus...

Rien d'étonnant que les anti-Martelly volent au secours d'un Directeur corrompu qui pratique l'arbitraire. Ils sont toujours du coté des tyrans!

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

La force de RéseauCitadelle sur le web...justifie les attaques!

Le déchainement des détracteurs du pouvoir contre Cyrus Sibert prouve la force de RéseauCitadelle sur le web. www.reseaucitadelle.blogspot.com 
 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Haiti-Education : L'arbitraire que nous refusons de cautionner... (Témoignage.)

Réaction de Cyrus Sibert, suite aux attaques des Lycées de Cap-Haïtien. (Texte de Cyrus Sibert)

Le ciel a voulu que je ne sois pas en Haiti, ce lundi 28 octobre 2013, lors de l'attaque contre des lycées de Cap-Haitien, à coup de gaz lacrymogène. Samedi matin, j'ai été obligé de voyager à bord de IBC Airways, dans le but de signer un contrat. J'ai beau demandé à mon agent que tout soit fait par fax ou scanner, mais ma présence physique était obligatoire en vue de signer, devant notaire assermenté, le document final.

Je dénonce cette campagne de diffamation qui, dans le seul but d'assassiner mon image, me lie à cet acte inacceptable, perpétré contre les enfants du peuple. Ceux qui me connaissent, savent que, jamais, Cyrus Sibert, ne prendra part à de telle action cruelle. De plus, si j'avais à lancer une attaque de ce genre, la cible logique aurait été la Direction Départementale Nord de l'Education, vu que depuis des mois, mes critiques vont à l'endroit des pratiques arbitraires du Directeur Départemental Justin Métellus, qui viole les droits des enseignants et détourne les fonds de l'Education et même les kits scolaires à des fins électoralistes. Sa bande armée circule librement avec des armes de guerre, transformant le Lycée Philippe Guerrier en caserne de milices.

Le Magnétophone, le microphone, le stylo et le clavier sont les seules armes que j'ai toujours utilisées pour terrasser mes adversaires et défendre les faibles. On cherche à instituer comme principe que celui qui dénonce les dérives dans un secteur, est responsable de tous les actes violents perpétrés dans ce secteur. 

De plus, on peut comprendre le mobile qui pousse un responsable départemental, paniqué parce que sous enquête d'une commission du Ministère de l'Education National dans le Nord depuis jeudi dernier, à lancer des accusations fantaisistes. Cette attaque contre des Lycées gardés par des civiles armés de Justin Métellus tombe à point nommé et profite grandement à Justin Métellus. Car, il est un fait qu'après Port-au-Paix et Gonaives, Cap-Haitien constitue la 3e crise de corruption de l'Education depuis le lancement du Programme PSUGO. Malheureusement, la majorité des correspondants de presse, étant sous payroll du Directeur Départemental qui, en plus, leur promet des contrats, l'information tarde à toucher l'opinion publique de la capitale haïtienne. 

Pour l'histoire et pour la vérité, je rappelle que Martin Pierre qui m'a accusé sur Vision2000, est l'un des membres de ce Groupe de Boston que j'avais dénoncé dans mon article : Le département du Nord d'Haiti pris au piège du trafic de drogue et de la corruption. (Texte de Cyrus Sibert, 25 mai 2013)
( http://reseaucitadelle.blogspot.com/2013/05/le-departement-du-nord-dhaiti-pris-au.html ) Un texte qui a poussé la MINUSTAH à mener plusieurs opérations pour confirmer la véracité des faits et détruire les pistes clandestines. 

Donc, c'est normal que ces gens cherchent à me détruire. Leurs attaques visent à me forcer à rester en dehors du pays, leur livrant le département du Nord, leur donner carte blanche dans leur velléité maladive de faire fortune dans n'importe quelle condition au détriment de la région.

Pour finir, nous rappelons qu'un journaliste accusé d'"attaquer tout le monde", est un journaliste qui fait son travail sans considération de race, de classe, de fonction…"Skeptical and irreverent"

Je conseille à mes détracteurs de lire le livre "Watergate's Legacy and the Presse, The investigative impulse" de Jon Marshall et ils comprendront qu'un journaliste peut-être ami ou partisan d'un Président, mais jamais docile.

Cyrus Sibert, USA, 29 octobre 2013.
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!! "You can fool some people sometimes, But you can't fool all the people all the time."
(Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.) dixit Abraham Lincoln.

Le Premier Ministre d'Haïti sort vainqueur dans une action en justice contre un journal en ligne


Le propriétaire du journal Haiti Observateur, Leo Joseph, a pris l'engagement de publier dans son journal en ligne une déposition sous serment qui prouve qu'il avait difusé des informations mensongères concernant le Premier Ministre Laurent Lamothe et son ancien partenaire d'affaires, Patrice Baker, en échange d'un abandon des poursuites engagées  par ces derniers en 2012 contre lui devant des tribunaux américains.

 Lamothe et Baker ont poursuivi le journal en ligne suite à un article qui les avait accusés d'utiliser le gouvernement haïtien pour faire pression sur la Haitel , un réseau de télécommunications en faillite, pour qu'elle vende ses actifs en dessous de leur valeur marchande  à Nord Citadel, une compagnie d'investissements souhaitant investir en Haïti.


En échange de l'abandon de la poursuite, le journal en ligne a décidé de publier dans son intégralité une déclaration sous serment faite par Michael Charles , le fondateur et associé gérant de Nord Citadel, confirmant pour l'essentiel que les allégations contre M. Lamothe et M. Baker ont été entièrement fabriquées .

 

Citant des passages de l'affidavit (déclaration sur serment), Charles a réfuté les allégations du journal Haiti Observateur, selon lesquelles le premier ministre a été impliqué dans la promotion de la vente. " Ni Nord citadel ni moi-même, n'avions jamais reçu de pressions, de quelque nature que ce soit, de la part de M. Lamothe, ... ou de quelque autre personne liée au  gouvernement haïtien . "


La déposition sous serment indique également que M. Joseph a dénaturé les sources qu'il a utilisées pour la rédaction de l'article. Il a affirmé qu'il avait interrogé M. Charles , le citant comme la source principale de ses allégations à l'encontre du Premier ministre, tandis que selon Charles, ladite interview n'avait jamais eu lieu, admettant cependant qu'il avait eu seulement une conversation téléphonique avec M. Joseph sur l'heure et le lieu d'un éventuel entretien.


Dans un autre passage de cette déclaration sous serment, Charles dément que les affirmations de Joseph que, lui, Charles, ait été traité en prince en Haïti par des fonctionnaires du gouvernement haïtien dans leur tentative de sceller la vente de Haitel. Charles a déclaré: " Je n'ai jamais été en Haïti dans ma vie. "


Citant Charles comme source , l'allégation centrale de Haiti Observateur, était que le premier ministre avait exercé des pressions sur Nord Citadel pour que cette compagnie dépose un acompte substantiel pour l'achat de la Haitel et qu'ils avaient « convenu d'un prix d'achat de $25 millions , même si les actifs de la Haitel valaient environ 80 millions de dollars.

Dans la déclaration sous serment , Charles a nié avoir jamais fait ces fausses déclarations au journal Haiti Observateur de Joseph simplement parce que l'interview n'a jamais eu lieu.


Selon un haut responsable de la Direction Général des Impôts (DGI), "la vente de la Haitel n'a jamais eu lieu , au contraire compte tenu de la faillite de la société , elle sera mise aux enchères dans les prochains mois".


Le Premier Ministre Lamothe a longtemps expliqué que ni lui ni son ancien partenaire n'avait intenté l'action en justice contre l'Haiti Observateur de M Joseph pour obtenir une compensation monétaire.

Lamothe a déclaré qu'il s'est senti complètement justifié dans ces déclarations de départ.

"Parce qu'en acceptant de publier cette declaration sous serment qui prouve sans l'ombre d'un doute que nous étions sincères dès le début et que M. Joseph ne racontait que des mensonges, l'objectif du procès a été plus qu'atteint "


Dans un jugement rendu en Février par un tribunal du district américain de Miami, le juge avait estimé que le journaliste et le journal en ligne avaient agi avec malveillance en publiant l'article. L'affaire a été portée en appel et l'abandon des poursuites mettra un terme au processus .


D'autres documents présentés pendant le processus soulignent également que le Haïti Observateur a été financièrement lié au propriétaire de la Haitel et le journaliste peut avoir accepté d'écrire et de publier l'article en agissant de connivence avec Frank Cine, le propriétaire d'alors de l'entreprise de télécommunications en faillite.


Salim Sukar , l'un des avocats haïtiens du Premier ministre a fait remarquer que la «vérité a prévalu » et que « le rejet de l'affaire devrait servir de leçon à tous les journalistes qui doivent se soucier de vérifier les faits et de respecter les normes éthiques avant de publier des déclarations malveillantes ».

Source: Rick Bajandas

 ____________________


RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!

"You can fool some people sometimes, But you can't fool all the people all the time."
 (Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.) dixit Abraham Lincoln.  

Laurent Lamothe lavé des soupçons et accusations qui pesaient sur lui dans l’affaire de la Haitel. Sans acheteur etsans vendeur, toute l'affaire de vente de la Haitel et les allégations du journaliste Léo Joseph et Haïti Observateur s'écroulent.

Laurent Lamothe lavé des soupçons et accusations qui pesaient sur lui dans l'affaire de la Haitel. Sans acheteur et sans vendeur, toute l'affaire de vente de la Haitel et les allégations du journaliste Léo Joseph et Haïti Observateur s'écroulent. Directe Infos publie, in extenso,l'article du journal Le Nouvelliste sur ce dossier : http://lenouvelliste.com/article4.php?newsid=123214
 
 
Tribunal à Miami/Nord Citadel

Haitel : Il n'y avait ni acheteur ni vendeur

 
Devant un tribunal de Miami la semaine dernière, l'homme d'affaires américain d'origine haïtienne Michael Charles a démenti sous serment avoir rencontré les autorités haïtiennes autour de l'achat de la Haitel. « Je n'ai jamais rencontré le Premier ministre Laurent Lamothe ni le président Michel Martelly », a-t-il soutenu.
 
Cette déposition lave Laurent Lamothe, le Premier ministre d'Haïti, des soupçons et accusations qui pesaient sur lui dans cette affaire. Sans acheteur et sans vendeur, toute l'affaire « vente de la Haitel » s'écroule. Lamothe avait d'ailleurs assigné devant un tribunal de Miami l'hebdomadaire qui avait relayé les accusations.
 
« Je ne savais même pas que Laurent Lamothe était le Premier ministre d'Haïti. C'est Franck Ciné qui m'a parlé de lui. Pour le président d'Haïti, je connais surtout Sweet Micky. Mwen poko janm lonje lanmen ba yo », a expliqué vendredi dernier l'homme d'affaires Michael Charles dans une interview accordée au Nouvelliste. Une façon pour ce businessman dans la quarantaine de dire clairement qu'il n'a jamais rencontré les autorités haïtiennes sur un éventuel achat de la Haitel.
 
Devant un tribunal de Miami quelques jours avant, il a déposé sous serment, affirmant n'avoir jamais rencontré les autorités haïtiennes, ni parlé à la presse du dossier de la Haitel, contrairement à ce qui avait été rapporté dans un média aux Etats-Unis.
 
Le fondateur de la compagnie Nord Citadel a avoué au Nouvelliste qu'il a beaucoup cherché à entrer en contact avec le gouvernement haïtien, mais ce fut sans succès.
 
Depuis 17 ans, Michael Charles, homme d'affaires américain de père et de mère haïtiens, achète et vend des actions à Wall Street. C'est dans l'immobilier ou dans les services qu'il investit. Il codirige actuellement deux entreprises ; Nord Citadel et Citadel Equity Partners avec plusieurs investisseurs étrangers. Même s'il n'a jamais vécu en Haïti et ne parle que difficilement le créole, Michael Charles a des rêves pour le pays de ses parents : construction d'un centre commercial, renforcement de l'agriculture, production du sucre font partie des projets qu'il compte y réaliser en suivant le modèle des pays développés.
 
En 2012, ses partenaires de Nord Citadel et lui ont manifesté leur volonté de faire l'acquisition de la Haitel. Selon Michael Charles, c'est son avocat qui l'a mis au courant de la situation de la Haitel alors que l'administration du président Préval avait déjà entamé des poursuites contre l'entreprise de Franck Ciné. Ensuite, il s'est mis à se renseigner sur la première compagnie de téléphonie mobile haïtienne.
 
« J'ai mis toute une équipe à travailler uniquement sur le dossier de la Haitel », a-t-il dit. Selon Michael Charles, il a tenté d'entrer en contact avec le gouvernement, sans succès. « J'ai appelé, mais ils ne m'ont jamais retourné l'appel, a-t-il indiqué. Sans rendez-vous, j'ai décidé d'aller voir le consul d'Haïti à New York. Par chance, je l'ai rencontré en juin 2012 grâce à Rony Délice qui est le designer de Charles A. Forbin... »
 
« Le consul est quelqu'un de très ouvert, il m'a écouté. J'étais étonné de voir qu'il ne disposait d'aucune information sur la Haitel. La première chose qu'il m'a dite, c'est de rencontrer Franck Ciné afin de m'informer de la situation de la compagnie. C'est aussi lui qui, le même jour, a appelé pour moi M. Ciné afin de prendre rendez-vous. » Environ cinq jours plus tard, a-t-il poursuivi, « Franck Ciné et son fils, le consul Forbin, Rony Délice et moi nous nous sommes rencontrés à New York au consulat d'Haïti. « Avant, je n'avais jamais rencontré M. Ciné », a-t-il dit. Michael Charles, tout en envisageant en 2012 de faire l'acquisition d'Haitel, a voulu garder Franck Ciné à la tête de l'entreprise. Parce que, a-t-il dit, Ciné connaît tous les rouages de la compagnie. « Sans lui, on n'aurait jamais acheté la Haitel », a-t-il dit. Dès la signature pour l'achat de la Haitel, l'Etat haïtien recevrait 25 millions de dollars sur les 75 millions que lui doit la compagnie. Dans les cinq prochaines années après l'acquisition, la dette aurait été totalement liquidée, a-t-il dit.
 
Malheureusement, s'est-il désolé, Franck Ciné n'a pas voulu marcher dans cette logique. « Il s'est moqué de nous », a-t-il regretté. Selon lui, ils avaient déjà signé un contrat de confidentialité sur le dossier avec M. Ciné. Mais, a-t-il ajouté, ce dernier n'a pas respecté ce contrat. « Je n'ai jamais parlé de la compagnie à personne, a-t-il dit. J'ai été étonné d'entendre un journaliste dire que j'ai été l'objet de pressions de la part du gouvernement. »
 
Franck Ciné réagit
 
Contacté par Le Nouvelliste depuis les Etats-Unis, Franck Ciné a soutenu que la Haitel est prise en otage par le gouvernement. Selon lui, sa compagnie a été pillée. Il n'a pas mâché ses mots contre les autorités. L'homme d'affaires calcule qu'il ne doit que 22 millions de dollars à l'Etat haïtien, et ce, a-t-il précisé, sans avoir jamais eu droit à la franchise douanière dont bénéficient les autres entreprises. « Moi, je dis que jusqu'à présent, je dois 22 millions », a-t-il lancé, soulignant qu'il ne reconnaît aucun autre montant comme dette de la Haitel. « Les conséquences, a-t-il dit, vont tomber sur les hommes qui se sont mêlés à cette affaire ». Selon lui, il va y avoir arrestations, dédommagement... après le verdict d'un tribunal international. Selon Franck Ciné, « Michael Charles a voulu faire quelque chose avec la Haitel, mais parce qu'il a été mal conseillé, cela s'est terminé en queue de poisson. Il n'était pas question qu'il verse 25 millions de dollars et le reste après ».
 
L'homme d'affaires estime avoir été avili à travers le monde alors qu'il avait investi entre 200 à 300 millions de dollars pour monter la Haitel, la première compagnie de téléphonie mobile du pays avec des partenaires.
 
A la question serait-il prêt à marcher dans la logique de Nord Citadel ? Franck Ciné n'a pas été tranchant. Il a souligné qu'une compagnie a déjà offert 200 millions de dollars pour la Haitel. « Pourquoi les autorités ne l'ont-elles alors pas vendue ? », s'est-il questionné.
 
De son côté, le consul Charles A. Forbin a reconnu que l'homme d'affaires Michael Charles avait effectivement essayé d'entrer en contact avec lui, mais que comme M. Charles n'avait pas bien précisé l'objectif de la rencontre, il n'a jamais pu décrocher un rendez-vous. C'est le designer du consul, Rony Délice, qui lui a enfin facilité une rencontre.
 
Contacté par Le Nouvelliste, Charles A. Forbin a reconnu qu'il avait planifié la rencontre entre Franck Ciné et Michael Charles au consulat d'Haïti à New York. Deux hommes qu'il n'avait jamais rencontrés auparavant. « Je n'ai fait qu'introduire les hommes. Ni le président Martelly ni le Premier ministre n'ont rien à y voir », a soutenu le consul d'Haïti à New York.
 
Alors que les affaires judiciaires de la Haitel prennent une nouvelle tournure aux Etats-Unis d'Amérique, le patron de la Direction générale des impôts (DGI) a confié au Nouvelliste que le processus de vente aux enchères de la Haitel reprendra sous peu.
A la suite d'une opposition de vente suivie d'une assignation en référé le 15 octobre, les avocats de la Haitel ont pu retarder le processus de vente aux enchères de l'entreprise par l'Etat haïtien. L'Etat haïtien et 23 autres créanciers de la Haitel sont déterminés à récupérer les 150 millions de dollars que leur doit l'entreprise en faillite.
 
L'Etat haïtien, représenté par la Direction générale des impôts, est le seul vendeur de la Haitel et pour le moment aucun acheteur ne s'est fait connaître. Certains locaux ont été donnés à la Police nationale d'Haïti ou assignés par les autorités haïtiennes. La licence et les fréquences de la compagnie de téléphonie devraient faire l'objet d'une vente aux enchères par le Conseil national des télécommunications et les autres biens vendus à l'encan.
 
Robenson Geffrard, rgeffrard@lenouvelliste.com
 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.